De l'insouciance à la psychose

A deux jours d'intervalle je reçois un message de ma banque m'alertant sur les tentatives de phishing sur leurs clients et j'entends le vol de 800 000 coordonnées de clients d'Orange. Le message de ma banque est assez alarmiste et enjoint les clients à ne pas ouvrir les emails imitant leur logo, les pièces jointes des messages d'inconnus, etc. La mésaventure d'Orange fait la une des journaux. Il ne se passe plus un jour sans que la presse professionnelle informatique consacre au moins un article à un accident de sécurité informatique.

Après une période de sous-information aussi bien des entreprises que des particuliers, nous sommes dans une phase partagée à la fois de prise de conscience et d'insouciance. Mais la prise de conscience et la mise en œuvre des bonnes mesures, techniques et comportementales, sont en train de s'affirmer. Il ne faudrait pas qu'une psychose voire une panique prenne le dessus, que la méfiance s'installe et que finalement cela freine les développements tels que le paiement mobile, les objets communicants, l'automobile connectée, etc.