La sécurité informatique figure parmi les plus grands risques identifiés par le WEF

Le WEF (World Economic Forum) qui se tient en ce moment à Davos, a publié une étude intéressante sur les risques mondiaux, (accessible sur ce lien).

Ces risques sont joliment représentés sur la figure ci-dessous :

Les risques globaux en 2014 (source WEF)

 

Dans ce schéma, fraude ou vol de données, effondrement d'infrastructures d'information critiques, et cyberattaques figurent avec un poids élevé et des conséquences sur d'autres domaines. Le rapport du WEF classe les risques selon trois critères différents. Deux d'entre eux nous intéressent particulièrement :

Les risques les plus probables 

Risques susceptibles d'avoir le plus d'impact 

1) Inégalités de revenus.

2) Evénements météorologiques extrêmes.

3) Chômage et sous-emploi.

4) Changement climatique.

5) Cyberattaques.

1) Crises budgétaires.

2) Changement climatique.

3) Crises de l'eau.

4) Chômage et sous-emploi.

5) Effondrement d'infrastructures d'information critiques.

Ce ne sont que les cinq premiers. Haute probabilité des cyberattaques et fort impact du risque de l'effondrement d'infrastructures d'information critiques devraient interpeller non seulement les DSI/CIO et les RSSI/RSI mais au-delà, les dirigeants d'entreprise, les directions financières, voire leurs actionnaires. Diverses études, dont un dossier JemmVision à venir prochainement, rappellent le manque d'intérêt des dirigeants pour ces questions, surtout en France,  et donc un certain retard dans les niveaux de protection à mettre en place. Puisse cette alerte du WEF les motiver.